La déductibilité des intérêts d'emprunt recentrée sur les logements « verts »

publié le 15 sept. 2009 à 05:24 par A Scanff
La déductibilité des intérêts d'emprunt immobilier serait progressivement réservée aux « bâtiments basse consommation ». Pour les autres logements neufs, le crédit d'impôt serait ramené à 35 % la première année et à 16 % les 4 années suivantes.
 
C'est la première évolution majeure de la loi  travail, emploi et pouvoir d'achat  (Tepa), publiée en août 2007, et qui incarnait les grandes orientations fiscales initiales de Nicolas Sarkozy : défiscalisation des heures supplémentaires, bouclier fiscal, baisse des droits de succession, déductibilité des intérêts d'emprunt immobilier. Ce dernier dispositif va être progressivement réservé aux acquéreurs de logements situés dans des « bâtiments basse consommation » (BBC). Aujourd'hui, le crédit d'impôt atteint 40 % des intérêts versés la première année, et 20 % les quatre années suivantes, dans la limite de 3.750 euros par an pour un célibataire, 7.500 euros pour un couple (et 500 euros supplémentaires par personne à charge).
 
Comments