La Tribune - Crédit revolving ou crédit conso ?

publié le 20 sept. 2009 à 02:03 par A Scanff

Le premier a l'avantage de la simplicité mais le second... est moins cher.


Vous devez faire face à des frais imprévus et n'avez pas la somme sur votre compte courant ? Pour régler rapidement vos factures, deux solutions s'ouvrent à vous : puiser dans un crédit renouvelable (votre « découvert autorisé »), ou opter pour le prêt personnel.

La première solution offre l'avantage d'être rapide et simple, à condition d'avoir préalablement négocié ces facilités de paiement à votre banque ou auprès d'un organisme de crédit. En revanche, elle est plus gourmande en intérêts, car selon votre profil et le type de revolving, les taux oscilleront entre 10 % et 21 %. Mieux vaut donc choisir cette solution si vous pouvez solder rapidement ce crédit.

Seconde option : souscrire un crédit à la consommation classique dit « non affecté », que vous pourrez utiliser comme bon vous semble. Pour l'obtenir, il faudra signer un contrat de prêt au sein de votre banque.

Le capital prêté, la durée et le taux d'intérêt dépendront de votre profil ainsi que de vos capacités de remboursement et un échéancier de remboursement sera mis en place.

« Si le client a un projet d'achat précis (achat de meubles, décoration...), il a tout intérêt à venir négocier un prêt amortissable à court terme avec sa banque, le coût sera nettement moins élevé que l'utilisation d'un revolving », confie Catherine Raveneau, chef de projet à la Bred.

Selon les cas, les taux oscillent aujourd'hui entre 4 % et 9 %.


Source : http://www.latribune.fr/vos-finances/dossier/20090918trib000422704/credit-revolving-ou-credit-conso-.html

Comments